La Charte du Collectif

Texte présenté à l’Assemblée Générale du samedi 21  février 2004

 et voté au Conseil d’Administration du collectif le mardi 2 mars 2004.

 

 

 

CHARTE

 

de la Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine

 

Cette charte a pour but de préciser d'une part la place de l'association dans le collectif et d'autre part les rapports qui doivent régir les associations entre elles agissant conjointement dans le cadre de la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine".

L'esprit de la Maison est de donner la priorité aux actions collectives et fédératrices pour contribuer à construire une culture commune et à partir de là, rendre plus lisible et visible la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" en lui donnant du sens.

 

 

Principe 1

 

Les associations adhérentes à la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" estiment que les actions de solidarité internationale dans lesquelles elles sont impliquées doivent favoriser les formes d'actions globales ici et là-bas, à savoir :

 

- Le renforcement de la société civile comme dynamique démocratique ;

- L'émergence de réactions citoyennes face à la pauvreté, aux nationalismes, aux génocides et à l'impunité de leurs auteurs, à la mondialisation, aux atteintes aux droits humains, à la dégradation de l'environnement planétaire ;

- La construction d'une culture de paix.

 

Elles s'unissent pour mener ensemble ce type d'actions. Pour cela, elles veulent créer un lieu de réflexion et de rencontre avec des citoyens venant de divers horizons, culturels, sociaux et politiques. Elles souhaitent gérer en commun des services d'information, de communication et de documentation.

 

Elles adhèrent à la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" afin de contribuer à la mise en valeur des actions décidées en commun, telles que l'organisation de débats et rencontres avec des citoyens du monde, la réalisation d'expositions, la rencontre avec le public sarthois.

 

 

Principe 2

 

La "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" ne peut englober de membres dont la notoriété, l'action ou l'idéologie, serait contraire à la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.

Les associations et membres individuels composant la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" agissent ensemble dans le respect des valeurs humaines : confiance mutuelle, solidarité et entraide.

 

 

Principe 3

 

La "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" est indépendante de toute confession et de tout parti politique.

 

 

Principe 4

 

La "Maison du Citoyen pour une Terre plus Humaine" est un espace mis à la disposition de l'association gestionnaire (le collectif sarthois  Pour une Terre Plus Humaine) par la Ville du Mans. Il n'est placé sous le patronage d'aucune association en particulier. Toutes les dispositions relatives à l'usage qui en est fait, sont prises par délibération de l'Assemblée Générale et du Conseil d'Administration.

 

 

Principe 5

 

Aucune communication publique, écrite ou orale, ne peut être faite au nom de la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine" sans l'approbation du Bureau de l'association gestionnaire. Dans chacune de ces communications, la liste de toutes les associations concernées sera indiquée par ordre alphabétique.

 

 

Principe 6

 

Aucun organisme participant ne peut se prévaloir d'avoir son siège à la "Maison du Citoyen pour une Terre Plus Humaine".

 

 

Principe 7

 

Les associations participantes contribuent à l'action commune, par le travail de leurs membres dans la mesure de leurs possibilités, et par le paiement d'une cotisation.

 

Principe 8

Chaque association s’engage à tenir une permanence dans la Maison du Citoyen.

( 1 mercredi ou samedi après midi tous les 2 mois)

 



20/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres